Un bon week-end de course en Finlande

Beaucoup de courses, mais une bonne gestion de la forme

Depuis le début de saison, j´arrive à maintenir un bon niveau de forme. Après l´enchaînement de courses par étape en mai, je n´ai pas complètement coupé, mais éliminé tout surplus d´entraînement : 7h de vélo la dernière semaine de mai, 13h la semaine dernière. Aucune charge foncière, j´ai continué à courir pour garder le rythme, le reste du temps étant consacré soit à des journée de repos complète, soit à des sorties de récupération « ballade », quand il fait beau, et en bonne compagnie avec des amis ou ma copine.

Mardi dernier j´ai disputé une manche de la Coupe de Stockholm sur le circuit de 32 kms (x2) de « Markim ». Mon coéquipier et habitant de Stockholm Jesper Johansson étant 3ème du classement général, nous décidons de faire une course d´équipe en sa faveur. Le but est de s´emparer du maillot vert de leader, détenu par Nils Penton, un bon coureur qui a roulé quelques années en 1ère catégorie en France. Comme d´habitude sur ces courses le rythme reste élevé, tout le monde veut faire des efforts ! Cela donne une course débridée, et je ne ménage pas ma peine, avec une moyenne cardiaque de 172 puls durant 1h30 ! Après un ultime regroupement, la course se joue au sprint et Jesper perd ma roue dans l´emballage. Je finis 4ème, partie remise pour Jesper dans sa quête du maillot vert.

Week-end en Finlande

2015-06-05 18.49.14 - copie

Je retrouvais vendredi après-midi le Team Bliz-Merida sur le port de Stockholm, pour une traversée de la mer Baltique jusqu´à Helsinki. C´est à la fois l´un des déplacements le plus court – en temps de voiture, habitant proche de Stockholm et les courses se déroulant pas très loin d´Helsinki – et le plus long, avec 14h de bateau !2015-06-05 17.28.58 - copie

La voyage est cependant très agréable, le bateau n´étant ni plus ni moins qu´un confortable hôtel flottant, doté d´un centre commercial, de restaurants … Nous passons la soirée sur le pont, sous le soleil alors que la tempe´rature atteint pour la 1ère fois de l´année les 20 degrés. Les paysages sont superbes, le bateau serpente pendant plusieurs heures dans l´immense archipel de Stockholm et ses milliers d´îles.

PhotoGrid_1433703211941
PhotoGrid_1433703023378 Arrivée à Helsinki samedi matin

 Nous disputions samedi le critérium de Lahti. Seulement 50kms de course, un déblocage idéal avant la course du lendemain. La course se résume à une grosse bataille entre notre équipe et la meilleur équipe finlandais, TWD-Länken. Nous nous rendons coup pour coup mais les finlandais prennent le dessus en plaçant 2 coureurs devant, contre un seul pour nous (Yannick). Il finira du coup 2nd, moi 6ème.

Le peloton étais deux fois plus garnis dimanche, avec 140 coureurs au départ de la plus grande et course finlandaise, la classique « Borgåloppet » à Porvoo. Une course historique bien connu en Scandinavie. 175 kms à parcourir sur des routes sinueuses et vallonnées dans la forêt, mais sans montée de plus de 600m. Nous décidons de rester discret durant les 80 premiers kilomètres, accompagnant les mouvements de course mais sans en rajouter. Avec presque une dizaine de courses avoisinant les 200kms disputées cette saison, nous savons que la distance est un avantage pour nous, et que nous avons plus de chance de faire la différence dans le dernier tiers de course. Nous mettons un premier coup de vis dans la bosse principale du circuit, mais le peloton reste fort de 80 coureurs. Nous recommençons après une centaine de kms, dans la zone d´arrivée urbaine. Nous montons la bosse d´arrivée à fond avec mes deux solides coéquipiers Matti et Yannick et parvenons à former un groupe d´une douzaine de coureurs.

DSC_0038[1] - copieLes principales équipes sont représentées, mais l´entente n´est pas optimale. Après plusieurs attaques, je ressort de ce groupe avec deux autres coureurs, dont le champion de Finlande espoir. Nous prenons rapidement 1´30 d´avance. Je suis alors certain que nous allons pouvoir aller jusqu´au bout et suis en parfaite position, sentant mes adversaires flanché à la moindre montée.

11390033_923115554420062_3816178412758635208_n

Mais le groupe de contre s´est épaissis d´une dizaine de coureurs et revient sur nous à 10 kms de l´arrivée. Yannick place un contre dans une bosse, l´australien Ben Carman (TWD-Länken) répond. Personne ne peut les suivre, et je fais le bond pour les rejoindre.DSC_0120[1] - copie

J´ai toujours de très bonnes sensations et nous attaquons l´australien tour à tour dans les 5 derniers kilomètres, sans parvenir à le distancer. Je remarque quand même que j´ai beaucoup plus de « giclette » que lui, et Yannick m´emmène le sprint. Le dernier virage est critique, à moins de 200m de la ligne. Je suis dans la roue de Yannick, prêt à lancer mon sprint dès la sortie du virage. Mais l´australien force le passage à l´extérieur du virage, et nous sommes à deux doigts de tous tomber ! Surpris, Yannick ne peut lui fermer la porte au risque de tomber. L´australien s´engouffre donc dans la brèche, tandis que je dois contourner Yannick et entame cette dernière courte ligne droite avec 15 mètres de retard ….DSC_0150[1] - copieje reviens comme un boulet de canon mais la ligne est déjà là, et j´échoue 2nd… passant mon adversaire 5 mètres  après la ligne …

Vraiment rageant car nous avions réalisé une super course d´équipe, en décantant la course dans les moments clefs. L´australien a pris tous les risques dans le dernier virage pour gagner, et peu fier,  s´en est même excusé face à nous  lors du podium …

10409375_906063486104099_3767306420606976507_n
Une journée presque parfaite pour le Team Bliz Merida …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *