U6 Cykel Tour

J’ai participé la semaine dernière à la plus grande course par étape suédoise, le U6 Cykel Tour à Tidaholm.
Disputé sur 6 jours/ 6 étapes, cette course attire chaque année de nombreuses équipes étrangères (Norvège, Finlande, Danemark, Allemagne, Pays-Bas). Toutes les catégories ont leur course, et c’est notamment une épreuve de référence chez les jeunes.

Je suis arrivé dans une condition incertaine, après avoir dû observer 3 jours de repos complet suite à mon voyage vélo où une petite douleur au genou était survenu. J’ai donc effectué le prologue en dedans, sachant de toute facon que je ne courrais pas pour le général, ne pouvant pas disputer le chrono le dernier jour. Le « U6 » se transformait donc pour moi en U4 !

La première étape est roulante mais un secteur gravier corse le circuit. Je reste prudemment en queue de peloton les 50 premiers kms. Le genou tient le coup, je peux lâcher les chevaux ! J’ai eu la chance durant ma carrière de ne jamais avoir eu de blessures style tendinite, qui sont pourtant fréquentes. J’ai pourtant bien « tapé dedans » lors de mon voyage, sans conséquence finalement.

Je fais le reste de la course à l’avant, dans diverses échappées. Repris à moins de 10kms de l’arrivée après avoir beaucoup donné, je replace mes coéquipiers de Stockholm CK avant de finir tranquillement en queue de le peloton. Après 2 semaines sans aucune intensité, me voilà remis dans le bain avec cette étape de 150kms à 44,5 km/h de moyenne.

La seconde étape me convient bien, j’avais terminé 2ème l’an passé. Elle est longue (188kms) et l’arrivée est en bosse. Petite frayeur en début de courses dans une descente lorsque je dois faire un tour droit dans un champ, après avoir été percuté par un costaud norvégien. J’arrive miraculeusement à rester sur mon vélo, dans une action très similaire à celle-ci …

Le reste de la course se déroule sans accroc, des échappées se font et se défont, et nous sommes finalement une grosse vingtaine pour la gagne à l’entame de la dernière boucle de 30kms. Avec 2 sprinteurs a priori plus rapide que moi dans le groupe, un allemand vainqueur la veille et le meilleure sprinteur suédois L.Bengtsson (Tre Berg), je tente le tour pour le tout en tentant de me détacher. Je suis dans tous les coups, mais le groupe se reforme à chaque fois. Jusqu’à que le nouveau champion de Suède Kim Magnusson (Tre BErg), fils de Glenn Magnusson (double vainqueur d’étapes sur le Giro et mon DS en 2014) ne fasse le trou dans les derniers kilomètres. Je ne bouge pas, plusieurs équipes ayant 3-4 coureurs dans le groupe. Mais notre groupe est désorganisé, et nous sprintons pour la seconde place. Comme prévu, les deux meilleurs sprinteurs me devancent et je termine 4ème.

La 3ème étape est un critérium long de 55kms. Une chute massive survient au 1er tour, et la course est neutralisée, puis raccourcie. Bien refroidi, je termine prudemment dans le peloton.

La 4ème étape (130kms) est relativement vallonée, et les échappées ont pour habitude ici de résister au peloton. Actif d’entrée, je prends le 1er coup, qui est repris au pied de la bosse principale. J’ai de bonnes jambes, et accompagne directement l’échappée suivante qui est la bonne. Nous sommes 8, mais deux coureurs ne passent pas et un va sauter rapidement.
L’écart n’excédera jamais 1’30. Nous devons vraiment nous employer dans les 25 derniers kms pour résister au peloton qui revient à 30 secondes. Nous sommes 5 à bien tourner, avec toujours deux coureurs sur le porte-bagage qui avancent de drôles d’excuses pour ne pas rouler … Nous parvenons quand même à nous disputer la gagne 20 secondes devant le peloton, et un norvégien me souffle la victoire dans les derniers mètres. Il n’avait quasiment pas collaboré dans l’échappée et s’est même excusé après l’étape … Il va de plus remporter le classement général final devant A.Wetterhall…

Passablement énervé sur le coup, je retiens quand même des bons points de cette semaine, où je me suis fais plaisir sur le vélo.
La coupure d’une semaine après les Frances puis cette belle semaine de vélo dans le grand Nord s’est avérée être une bonne formule pour attaquer cette seconde partie de saison du bon pied !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *