Tour du Maroc, étapes 5, 6 et 7

Après 4 étapes vraiment intenses, tout le monde semble bien entamé, et on a eu droit à 3 journées relativement calmes.

Mardi, sur la 5ème étape entre Al-Hoceima et Nador, le peloton mené par les marocains ont laissé du champ à 6 échappées. Parmi eux, mon coéquipier britannique Ben, déjà échappée la veille. Malgré 5 minutes d’avance à 50 kms de l’arrivée, le fort vent de face semble condamner l’échappée. D’autant plus que United Health Care accompagné d’autres équipes souhaitant un sprint massif accélèrent l’allure, et l’écart fond rapidement. Mais comme je l’avais signalé il y a quelque temps, Ben a un gros moteur, et est un spécialiste de l’effort solitaire. A 20kms de l’arrivée, alors que l’écart est passé sous les deux minutes, il fausse compagnie à ses compagnons d’échappées, après les avoir tracté toute l’étape ! Le peloton revient sur les 5 autres échappées à 5 kms de l’arrivée, alors que Ben a conservé 55 secondes d’avance ! Ce n’est pas gagné pour autant, avec ce fort vent de face sur de grandes routes, qui favorise le retour du peloton. Mais Ben ne faiblit pas, et remporte l’étape en solitaire, précédant la meute de 10 secondes !

Un véritable numéro qui apporte la première victoire internationale à l’équipe !  Ben en a impressionné beaucoup, peu de coureurs sont capables de gagner de la sorte…

Motivé par la victoire de Ben, nous sommes de nouveau à l’attaque sur la 6ème étape. Je suis loin d’être au top, j’essaye de compenser en ayant le bon timing. Et ca marche, je pars au sommet d’une bosse lorsque tout le monde veut souffler. 2 coureurs m’accompagne, dont l’excellent marocain Mraouni. Nous faisons un bout de chemin à 3, le peloton semble se relever. Mais d’autres équipes veulent être dans l’échappée, et 5-6 coureurs reviennent sur nous. Nous roulons un bout ensemble, sur la superbe côte nord du pays, bien vallonée. Mais notre groupe ne convient pas au peloton, qui nous rattrape, tandis que Mraouni relance l’allure et emmène 3 autres coureurs avec lui. Ce sera la bonne échappée, et le vainqueur du jour se nomme … Mraouni ! Le peloton met un gros coup d’accélérateur dans le final. Refroidi par une chute qui se produit (encore!) juste devant moi, je décide de me relever à 5kms de l’arrivée pour finir tranquillement.

Aujourd’hui s’est déroulé la 7ème étape, longue de 186kms. Avec encore beaucoup de vent de face tout du long, il nous faudra 5h pour boucler l’étape. 2 échappées résistent au retour du peloton, je finis en milieu de paquet sans prendre de risque. Mon but est de me servir de cette course pour retrouver la forme, et après avoir pas mal récupéré de la chute de la 1ère étape, je pense être sur la bonne voie.

2 pensées sur “Tour du Maroc, étapes 5, 6 et 7”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *