Tour du Maroc, étapes 4 et 5 : face au vent

Etape 4 : Fès – Taza

Cette étape relativement courte (120kms) se résume à deux temps fort, au début et à la fin. Le parcours présentait en effet un col de 4 kms après seulement 10kms. Pas très raide, 5-6% de moyenne, mais … il n´y avait pas de route ! On ne peut même pas dire que c´était une route en travaux, c´était au mieux une route en construction … une simple piste rocailleuse ! Il faut donc sans cesse choisir la meilleur trajectoire pour éviter les plus mauvais endroit et s´exposer à une crevaison. Je me sens pas super, les muscles sont dur après le froid de la veille, mais j´ai de la force et reste au contact du 1er groupe qui se détache, 25 coureurs environs. L´effort se poursuit après le sommet lorsque nous entamons une section à bordure. Je suis dans l´allure et tourne dans l´éventail.

11011028_10203654723800803_8180138901113087686_n

Changement de direction, le vent souffle désormais de face, et la course va entrer dans une phase léthargique. nous roulons à 28km/h, l´équipe du leader contrôlant une échappée de 3 coureurs. Nous longeons un superbe lac entouré de grand espaces montagneux très sauvages. Le dernier petit col à 20kms de l´arrivée n´écrème pas le peloton, qui reste compact face au vent. Les derniers kilomètres sont très houleux, dans la ville fortifié de Taza. Il y a 2 kms de légère montée avant le dernier km qui s´aplanit. L´allure se durcit, je suis bien dans le coup, j´aime beaucoup ce genre d´arrivée. J´arrive à faire les efforts nécessaires pour rester dans les 10 premiers, suivant les attaques. Les érythréens sont déchainés dans la bosse, mais vont être ramené à la raison par le replat final. Je suis dans une parfaite position, dans le sillage du maillot jaune V.Gusev qui attaque au kilomètre. Je lance mon sprint sur la droite, avant de voir que les spectateurs s´avancent sur la route au lieu de reculer ! Je dois freiner et repartir à gauche, une vague de coureurs m´a passé et je finis 7ème… Un bon résultat mains frustrant de passer si près sur une arrivée qui me convenait et où j´étais à l´aise.

Classements

maroc e4

Etape 5 : Guercif-Oujda, 158kms

Une étape qui démarre par une longue partie vent de face, ce qui neutralise complètement la course. Les Turcs et Dubai s´arrangent avec les Marocains pour laisser le 1er sprint intermédiaire et les secondes de bonifications, suffisantes pour que le Marocain s´empare du maillot jaune. Officiellement, les Turcs veulent laisser le poid de la course aux marocains. Officieusement … il est de bon ton de laisser des honneurs aux marocains sur leur Tour National, et donc tous les arrangements sous la table sont possibles … A l´image des primes de courses qui ne sont pas précisées dans le réglement de course. La « tradition » ici veut que les primes de courses soit décidés en fonction … du vainqueur. Cela signifie que si un Marocain gagne, l´enveloppe globale sera gonflé significativement. Si non, il se pourrait que le butin á se partager soit bien maigre.

Bref. La course s´emballe lorsque le vent souffle de côté. Je suis vigilant et reste dans le premier éventail avec le précieux soutien de l´équipe qui cours très bien aujourd´hui : nous sommes l´une de srares équipes à être au complet dans le 1 peloton. Nous préparons le sprint de facon idéal, je suis dans un fauteuil derrière mes coéquipiers. Il pleut une sorte de crachin breton depuis quelques minutes et les routes grasses se transforment en patinoire. Nous sommes en embuscade à l´avant du peloton, regroupé, à 3kms de l´arrivée lorsq´une chute devant nous ruine nos espoirs. Après 3kms de chasse dans les rues glissantes de Oujda, je reviens en queue du premier groupe et termine 30ème. Classements

phoca_thumb_l_IMG_1293

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *