Reading, Pennsylvanie, (UCI 1.2)

Je ne sais pas par où commencer tant ce week-end fut riche en évènements et découvertes. Peut-être par la visite de l´école vendredi à Reading. Après avoir été chaleureusement accueilli par le directeur de l´école, nous avons fait face à une soixantaine d´enfants âgés de 10 à 12 ans. Ils étaient curieux et excités, et avaient dessiné des drapeaux suédois et préparé une volée de questions. « Que mangez-vous pour être rapide sur le vélo ? », « Combien de langues parlez-vous ? », « Quand et comment avez-vous commencé le vélo en compétition ? » « Quels conseils pouvez-vous nous donner ? », « Pouvez-vous nous apprendre un mot suédois pour vous encourager demain ? »…

2015-09-11 13.58.18
Notre auditoire, studieux…

A suivi un temps d´échanges plus informel où des nuées d´enfants se sont ruées sur nous et nos vélos. Une expérience rafraîchissante (rajeunissante ?) au contact d´enfants issues d´un milieu « populaire ». A l´évidence ils ont beaucoup aimé ce moment. Et nous aussi !

2015-09-11 14.10.52
…avant de se déchainer sur nos vélos !

reading-120-300x201

11140295_916075915112655_2362326528800317729_n

Nous pouvions ainsi compter sur le soutien de toute une école qui aller nous encourager, en suédois ! Sur le papier, la course s´annonce difficile : 190 kms, 3000m de dénivelé positif, avec un circuit final (x5) de 14 kms incluant les 5 kms d´ascension du Mont Penn. Le plateau d´équipes étaient conséquent, avec une grosse trentaine d´équipes au départ, soit 200 coureurs, dont toutes les meilleurs équipes américaines : United Healthcare (Pro conti), Optum, Hincapie ( etc… mais aussi l´équipe nationale espoir américaine en pleine préparation pour les mondiaux, qui se déroulent à partir du week-end prochain, pas très loin d´ici, à Richmond en Virginie.

11140064_1107348565951335_3019213036276564572_n

La course part sur les chapeaux de roue, et d´entrée j´essaye de gérer mon effort au sein du peloton pour ne pas entrer dans la zone rouge, rédhibitoire en fin de course sur ce circuit final montée-descente. Ma mission aujourd´hui est de rester aux côtés de notre leader Barry Miller et de l´accompagner le plus loin possible dans la course. Il a montré une excellente forme la wee-end dernier, et est le plus apte d´entre nous à surmonter les difficultés du parcours. Il est de plus presque à la maison, puisqu´il a vécu les 5 premières années de sa carrière en Pennsylvanie. Cet Etat possède un vélodrome et la principale école de piste du pays, et c´est par cette voie que Barry est venu au cyclisme, raflant un titre national (course au point) en junior.

11988630_1107354889284036_9002091562025991649_n

Après une 1ère heure à 47 km/h de moyenne malgré un parcours sans cesse montant et descendant sur les collines de Pennsylvanie, dont certaines ont servi de célèbres champs de batailles durant la guerre d´indépendance, une échappée forte de 17 coureurs se détachent en costaud.

12003034_1688914561328282_1896676977368755935_n

Surpris par l´intensité de l´épreuve, nous avons jusque là subis la course et logiquement manqué cette échappée, composé de coureurs costauds comme T.Skujins (1er america Tour et probablement en World Tour l´an prochain) ou encore deux coureurs de la formation professionnelle United Healthcare. Ces équipes américaines ont considérablement haussé leur niveau ces dernières années, et sont désormais en mesure de gagner des étapes ou de jouer le classement général lors des confrontations avec les meilleurs équipes du monde, comme au Tour de Californie ou Tours d´Utah et Colorado. La pluie commence à tomber et nous nous regroupons derrière les deux équipes qui emmènent le peloton. Avec un si gros groupe d´échappées, l´allure reste soutenue sur ce parcours casse-patte.

11998860_1107351609284364_8705392298450775503_n

Après 3 heures de course et au moment de rentrer sur le circuit final, je suis déjà bien entamé et suis de nouveau surpris par le niveau, le peloton étant encore très conséquent… Mais la pluie devient absolument diluvienne et des chutes commencent à survenir. Le peloton entre tambour battant dans la ville de Reading, et la course s´emballe vraiment à l´approche de la 1ère des cinq ascensions du Mont Penn. L´allure est folle et dans ce décor urbain gorgé d´eau on a l´impression de marcher sur des œufs : il suffit d´un rien pour partir à la faute. Deux coureurs s´étalent devant moi après avoir glissé sur un passage à niveau. Je suis presque soulagé d´arriver dans la bosse. Comme prévu le peloton s´écrème dès la 1ère montée, mais nous sommes encore une quarantaine au sommet. Je m´accroche, sachant que plus le temps passe, plus je serais á l´aise par rapport aux autres. Sur une course longue et difficile, je sais que je peux faire la différence sur l´endurance, sans être pour autant un grimpeur.

12009830_1107354712617387_8951140114406487841_n
Phil Gaimon emmène le peloton

La descente sur la ville de Reading est extrêmement rapide, avec une pointe à 93 km/h malgré la pluie torrentielle ! L´adrénaline est à son maximum mais il s´agit de rester concentrer à 200 %. Le ciel est noir, il y a même du brouillard dans le Mont Penn. La visibilité est donc faible, la chaussée en piteuse état, mais il faut quand même descendre à fond pour rester au contact.

Comme prévu, mes sensations s´améliorent a fil des ascensions, du moins par rapport à celles des autres : après m´être accroché lors des trois premières tours dans un peloton réduit à une quinzaine de coureurs, je peux suivre les attaques des meilleurs dans les deux dernières ascensions. Le dernier tour fait un sacré écrémage, et nous arrivons 1 par 1 avec des écarts conséquents. Je termine 6ème, alors que 3 membres de l´échappée initiale ont résisté. Barry est excellent 4ème ! Nous ne pouvions guère faire mieux, avec un podium composé de pros aguerris et d´un jeune talent déjà confirmé.

Résultats

12006291_10153726948545815_8585767427284269733_n
Tom Skujins et D.Summerhill vont se disputer la victoire …
12004939_1627620324171958_3902824811070069281_n
et D.Summerhill l´emporte !
11145086_1107348412618017_2961958213840702807_n
Je termine 6ème à 1´30 du vainqueur, après 4h46 de course !

Capture d’écran 2015-09-15 à 00.25.06

C´était mon dernier objectif de l´année, et je suis ravi de ma performance car c´était l´une des courses le plus dures de la saison et de ma carrière ! J´ai pu jouer sur mes qualités sur ce type de parcours, en souffrant longtemps « en silence », avant de pouvoir faire la différence dans le final. Le niveau était vraiment élevé, les conditions météos dantesques, ce qui rajoute de la saveur à cette performance. Je suis également super heureux pour Barry et pour l´équipe en général, qui prouve encore que nous sommes capables d´être parmi les meilleurs à ce niveau (classe 2 UCI), quelque soit la région du monde !

Replay vidéo de la course –> sur le site de l´organisation

Une réflexion sur « Reading, Pennsylvanie, (UCI 1.2) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *