Traverser Stockholm à vélo

Ce vendredi, j’ai eu l’occasion de faire une longue sortie atypique : relier Uppsala à l’île de Mörkö au sud de Stockholm, d’où est originaire ma copine. Environ 150kms à parcourir, avec a priori un obstacle majeur sur la route, la ville de Stockholm, capital de la Suède.

Mon itinéraire en rouge.

Uppsala Mörkö mapComme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessus, Stockholm, surnommée « La Venise du Nord » s’étend sur un chapelet d’îles plus ou moins grandes, émergeant du lac Mälaren et de la mer Baltique. Continuer la lecture de « Traverser Stockholm à vélo »

Tour de Normandie #6. Le Coup de Trafalgar

Alors que beaucoup s’attendait à une course similaire à la veille, avec une bagarre pour les bonifications, le départ rapide, exposé au vent, et technique avec une boucle dans le gros village de Torigni sur Vire a définitivement redessiné le classement général. Continuer la lecture de « Tour de Normandie #6. Le Coup de Trafalgar »

Tour de Normandie #5. La bataille de Normandie

Pour la première fois de la semaine, je prend le départ sans gants de plongée. Le soleil brille sur la côte à Gouville-sur-mer. Mais  comme la plupart du temps dans la Manche, le vent souffle. Ce qui provoque un départ extrêmement tendu et rapide. Nous longeons le bord de mer et tout le monde veut être à l’avant. Le peloton s’étire à la faveur d’un talus servant de GPM, puis se casse suite à une chute. 15 coureurs devant, je suis dans un second groupe d’une douzaine de coureurs juste derrière. Après 15kms de course, sur 185, il y a déjà des coureurs de partout. Nous faisons la jonction après plusieurs kilomètres à plus de 60km/h.

Continuer la lecture de « Tour de Normandie #5. La bataille de Normandie »

Tour de Normandie #3

162kms roulant entre Elbeuf et Argentan composait l’étape de jeudi. Avec les éprouvantes conditions météorologiques, ajoutées à la fatigue de la course qui s’installe, le peloton est bien content de laisser partir une échappée de 3 coureurs dès le départ. Un départ tranquille donc, avant que les hollandais (Team De Rijke) réveille tout le monde après 20kms par une violente tentative de bordure. Sans succès, à cause du faible vent, mais ce petit coup d’accélérateur à 60km/h pendant 10kms  aura rappelé le danger permanent de bordure dans cette région ventée. Ce qui a pour effet invétibale d’augmenter la tension dans le peloton, où tout le monde souhaite rester à l’avant.

Continuer la lecture de « Tour de Normandie #3 »