La route #1

Jeudi 2 novembre

Notre 1ere étape nous conduisait de San Mateo dans la banlieue sud de San Francisco à Monterey.

Les paysages nous mette rapidement dans l’ambiance, et le soleil est de la partie. Seul ombre au tableau, nous avons vent de face tout du long… alors qu’habituellement le vent souffle Nord –> Sud, d’où notre choix de commencer notre voyage par la côte …

Nous arrivons à Monterey au coucher du soleil, par une piste cyclable à travers les dunes. 6h20 de vélo et près de 180kms pour cette première journée.

Vendredi 4 novembre

Notre seconde étape promettait d’être longue et difficile… et elle le fut ! Nous longeons le superbe parc de Big Sur, la route est très vallonné. Le vent de face ralentit vraiment notre progression. Avec nos sacs lourds de 4-5 kgs, il faut une certaine vitesse pour limiter ce handicap en profitant de l’inertie… mais même dans les descentes nous nous cognons face au vent, incapables de reprendre de la vitesse.

Pour cause d’un glissement de terrain plus au sud, nous devons rentrer dans les terres pour rejoindre Paso Robles par un col de 10kms à 8% de moyenne… suivi d’une longue portions désertes.

Après 3-4 heures sans avoir pu nous ravitailler, nous trouvons enfin une épicerie au milieu de nulle part. Nous avons déjà près de 7h de vélo dans les jambes, et il nous reste 60 kms bien vallonnés. Nous arrivons à destination à la nuit tombante, après un temps record pour ma part, 8h55 de vélo !

Samedi 4 novembre

Suite à ces deux premières longues étapes nous avions prévu une journée light, avec seulement 65 kms le matin, jusqu’à la sympathique ville étudiante de San Lui Obispo.

Nous avons ensuite pris le train jusqu’à Oxnard. Alors que la route 1 quitte la côte sur une grande partie de cette portion, le train « Pacific Surfliner » reste au bord du Pacifique à travers des paysages sauvages et spectaculaire. Le train passe sur des falaises abruptes qui surplombent la mer. 

Dimanche 5 novembre

Dernière étape le long de la côte entre Oxnard et Los Angeles via Malibu, une centaine de kilometres seulement, et pour la 1ere fois du voyage une petite brise de dos ! Il fait aussi un peu plus chaud, le compteur affiche 23 degrés. 

Le vent de dos me donne des ailes et je bifurque de la route 1 pour aller monter dans un des canyons surplombant l’océan.

Quand le trafic devient dense à l’approche de Los Angeles on peut basculer sur une jolie piste cyclable sur la plage. Fin de cette belle sortie à Venice Beach !

1 réflexion sur « La route #1 »

  1. Bonjour pierre,
    Technologie permettant, je suis votre périple californien sur le blog et strava (mudd bike) en même temps ce qui permet d’apprécier les décors naturels et les performances quotidiennes
    Bon courage pour la suite
    Gilles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *