#8 & #9 Tour of Qinghai Lake

Etape 8 : Qingshizui –> Zhangye, 239 kms

Dernière journée à haute altitude, avec deux cols à plus 3700m à franchir en début d’étape. La seconde partie du parcours présente une longue descente progressive jusqu’à 1500m d’altitude.

Le départ est très rapide, cette dernière étape montagneuse déchaine les ardeurs des baroudeurs / grimpeurs qui veulent en profiter, avant les 5 dernières étapes plates. Après une longue bagarre, une échappée de 5 costauds se détachent, avec plusieurs coureurs bien classés au général, comme le kazakh I.Davidenok (7ème). Ce dernier, vainqueur du Tour de Qinghai Lake 2014, fut ensuite déclassé suite à un contrôle anti-dopage positif…

Les colombiens de Manzana Postobon sont ainsi mis à rude épreuve, mais n’ont aucun problème à imprimer un tempo élevé en montée pour maintenir l’échappée à portée de fusil. Dans le second col après 80 kms de course, ils se permettent même de faire complètement exploser le peloton ! Il n’y a plus que 15 coureurs dans le premier groupe, avec nos deux leaders Hannes et Erik, qui confirment une fois de plus à la pédale leur top 15 au classement général.

Evidemment, la longue descente de 100 kms, vent de face, favorise un regroupement général, et au final, tout le monde se sera fait très très mal durant 85 kms, pour rien. Le début de la descente est particulièrement rapide, je fais une pointe à 97 km/h.

Satisfaction collective : toute notre équipe a survécu aux montagnes, y compris notre sprinteur, et nous nous regroupons à l’avant du peloton, juste derrière l’équipe du maillot jaune. En courant groupé et et à l’avant depuis le 1er jour de la course, nous avons acquis un certain respect des autres équipes, ce qui nous facilite désormais la tâche.

de gauche à droite : Sam, Ben, Rob, Erik
L’une de mes tâches sur ce tour est de descendre à la voiture pour récupérer du ravitaillement et des bidons pour mes coéquipiers

Une fois dans la plaine, nous restons vigilants et bien placés car le risque de bordure guette. Nous sommes désormais à « seulement » 1500m d’altitude, et je sens une nette amélioration de mes capacités physiques, pouvant tirer des longs bouts droits dans le vent pour mon équipe.

Au terme de quasiment 240 kms de course, parcourus à 49 km/h de moyenne (!), Grosu remporte une nouvelle victoire au sprint massif. Classement

Etape 9 : Jinchang –> Wuwei, 176 kms

Tout le monde était nerveux au départ de cette 9ème étape, qui intervient avant la journée de repos. Les conditions sont bien différentes : nous évoluons dans un désert sans relief, mais sous une chaleur caniculaire (42°) et avec du vent qui laisse craindre des risques bordures. Les 80 premiers kilomètres de course sont avalés à 49 km/h de moyenne avant qu’une échappée de 3 coureurs n’obtiennent enfin un bon de sortie, à la sortie de la ville de Jinchang.

Nous entrons alors dans désert pour rejoindre la ville d’arrivée de Wuwei. Le peloton est sur les nerfs pendant de nombreux kilomètres, avec un vent légèrement de côté. Nous restons bien concentrés et placés à l’avant du peloton. Mais contre toute attente, le vent tourne complètement de face, et la fin d’étape est plus tranquille.

Plusieurs chutes interviennent quand même dans les 5 derniers kilomètres, dont celle du sprinteur Grosu à quelques encablures de la ligne d’arrivée. Après la montagne, notre sprinteur J.Tipper retrouve des jambes et un terrain à sa convenance, prenant une prometteuse 11ème place. Classement

Violente chute du maillot vert E.Grosu à quelques mètres de la ligne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *