#6 Tour du Maroc : Tout près de la victoire !

6ème étape : Oujda-Nador, 140 kms

phoca_thumb_l_IMG_2061

Sur le papier, une étape pas très difficile, mais le vent s´est invitée à la fête. Nous l´avons de face les 30 premiers kilomètres, puis de coté et enfin de dos. Les 100 derniers kilomètres seront donc parcouru à près de 50km/h, malgré les petits reliefs du bord de mer … La course fut donc intense et sélective, le peloton perd des grappes de coureurs au gré des bordures. Je suis un peu dans le dur, j´ai du mal à rester placé aujourd´hui et dois souvent fournir des efforts. Mais les jambes répondent bien, et je sens que je peux multiplier les efforts, passer du temps dans la zone orange-rouge sans exploser.

phoca_thumb_l_IMG_2088

Après une succession de « capi » sur le bord de mer, avec vent de 3/4 dos, nous nous retrouvons une petite vingtaine en tête, avant qu´une autre vingtaine de coureurs ne rentrent sur nous à 20kms de l´arrivée. Les Marocains, fort de 3 équipes (« Maroc », « Maroc Espoir » et « Maroc Olympique »), auront imposé un tempo effréné  du début à la fin, sans chercher à contrôler la course : ils roulent systématiquement derrière toutes les tentatives d´échappées. Un rouleau compresseur impressionnant.

phoca_thumb_l_IMG_2177

J´aime particulière ce genre de final en peloton réduit, où tout le monde est fatigué. Il n´y pas de risques à prendre, pas de vagues de coureurs qui remontent, les coureurs à qui il reste le plus de force sont devant. Je reste dans les toutes premières positions lors des 3 derniers kilomètres, suivant les attaques qui mettent le groupe en file indienne. A 1km de l´arrivée, l´ex pro Gusev, qui a passé les 10 dernières années en World Tour, nous fait une démonstration de force et de sens tactique. Sur cette ultime ligne droite vent de côté, le long de la mer, il roule à bloc en protégeant seulement son sprinteur, le marocain S.Haddi. Tout le monde est en file indienne derrière, sans abri possible. J´ai bien senti le coup et suis en 4ème position. Je remonte le sprinteur marocain Abelouache mais impossible de battre Haddi que Gusev a emmené royalement vers la victoire. Dans ce contexte, je me satisfais pleinement de cette 2nde place !

phoca_thumb_l_IMG_2215

Classements

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *