#4 & #5 Tour de Chine II

Les deux dernières étapes du second Tour de Chine se déroulait sur des parcours plats destinés aux sprinteurs.

Sur la 4ème étape, couru à 47km/h de moyenne, j’ai tenté ma chance à 10 kms de l’arrivée en m’extirpant du peloton avec quelques coureurs dont le hollandais Marc de Maar et Daniel Dominguez, qui courent tous les deux pour des équipes chinoises. Nous avions sympathisé depuis le début du voyage et convenu d’attaquer ensemble dans un faux-plat montant. Marc De Maar prolonge pour le plaisir une carrière d’une douzaine d’année chez les pros en effectuant quelques piges sur des courses asiatiques. Notre attaque est tranchante et surprend le peloton, et nous creusons rapidement un petit écart. Nous roulons fort ensemble, mais le peloton s’agite, Marc de Maar étant également dans les 10 premiers du classement général. Finalement repris à 4kms de l’arrivée, je termine à l’arrière du peloton marqué par une chute dans le sprint massif. Voici une vidéo du train de l’équipe australienne qui parvient à placer idéalement son sprinteur dans le dernier kilomètre, avant que celui-ci ne soit pris dans la chute.


La dernière étape se déroulait dimanche, à côté de Macau et de Hong-Kong. Nous avions la veille effectué un transfert de 1100 kms dans un TGV chinois, portant le kilométrage du périple à 6000 kms…

Le changement de climat est brutal, nous retrouvons des températures au delà des 30 degrés et beaucoup d’humidité. C’est Ben cette fois-ci qui tente sa chance dans le final, accompagné de très bons coureurs comme Cameron Meyer, et encore une fois, Marc de Maar. Ils seront malheureusement repris dans le dernier kilomètre par la meute de sprinteurs.

En rentant, j’ai découvert les 5 pages de portrait que Vélo Magazine m’a consacré dans son numéro de septembre. Il reste quelques jours pour se le procurer en presse !

4 pensées sur “#4 & #5 Tour de Chine II”

  1. Pierre , tu te doute bien que tes fans de l’ECPBSGL se sont procuré ce N° dédié au championnat du monde en Norvège , si tu le manque , je t’offrirai le mien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *